Épuisée, somnolant dans la lueur crue de ce matin d’hiver, la voix cristalline de Carmen, fougueuse, puissante et tellement fragile, brise la tristesse persistante d’une journée sans espoir.

Merci Bizet